18/08/2010

Sucrerie T

Cette sucrerie a fermée en 2008.

La visite est plus que périlleuse, car les démolitions ont commencées et tout est en état de dégradation avancé!

Nous avons dû revenir 5 fois pour enfin accèder aux lieux avec tous les risques à nos trousses.

Vraiment à déconseiller et certainement seul!

 

P1020517_GF.jpg
P1020527_GF.jpg
Le bassin réservoir du jus des betteraves
P1020529-1_GF.jpg
Avant plan de la démolition en cours
P1020541-1_GF.jpg
Un ancien rouage qui ne servira plus
P1020552-1_GF.jpg
Ces gigantesques cylindres devaient probablement servir de filtre
P1020557-1_GF.jpg
P1020560-1_GF.jpg
P1020579_GF.jpg
P1020590-1_GF.jpg
P1020610-1_GF.jpg
P1020618-1_GF.jpg
P1020632-1_GF.jpg
Les ateliers
P1020640-1_GF.jpg
P1020653-1_GF.jpg
P1020655-1_GF.jpg
P1020656_GF.jpg

L'horloge elle aussi s'est arrêtée, plus besoin de compter les heures de travail aujourd'hui....

 

 

P1020663-1_GF.jpg

Cette petite burette est encore remplie, mais son huile ne graissera plus aucun outil

 

 

P1020674-1_GF.jpg

Les casiers des ouvriers sont désormais à jamais vide, quelqu'un des travailleurs ont abandonné leur bleu de travail sur place

 

 

P1020679-1_GF_1.jpg

Les halls de l'usine désespérément vide à jamais!

 

 

Notre visite à durée 3 heures, durant lesquels ont comprend l'amplitutude du désarrois des travailleurs qui ont perdus un emploi qu'ils pratiquaient depuis toujours.

On ne peut s'empêcher de penser à ces familles pour qui la vie a pris un autre tournant et qui ne savent pas de quoi serait fait leur lendemain.

 

Cette sucrerie fait partie des départements de la fabrique de sucre Tirlemontoise.

Plusieurs d'entre-eux ont déjà fermé leur porte aujourd'hui.

 

 

 

 

Commentaires

bonjour,

en fait les longs cylindres etaient des sechoir dans les tubes passait de la vapeur d'eau

Écrit par : marc charrin | 07/07/2011

Répondre à ce commentaire

Ces lieux sont véritablement habités, d'âmes qui traînent, imprégnés sur les objets. Tout ce que j'aime...joli plan sur les bobines...

Écrit par : haud | 04/01/2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.